Nouvelles et événements

Volkswagen Jetta GLI Autobahn 2016 : essai routier

(Essai routier fait par l’équipe d’auto123)

La Volkswagen Jetta GLI satisfait depuis longtemps les amateurs de berlines sport européennes qui recherchent le prix le plus abordable. La toute dernière édition est certainement la plus attrayante des 30 dernières années et plus.

J’ai toujours aimé la simplicité du design de la Jetta de 6e génération et j’ai surtout apprécié quand la GLI 2012 a ramené une suspension arrière indépendante et des matériaux intérieurs doux au toucher au sein de la gamme. La Jetta GLI 2016 va une ou deux coces plus loin avec un style encore plus accrocheur et un habitacle où règne le nouveau système d’infodivertissement MIB 2 de Volkswagen, compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

Design

La bande qui décore le bas de la calandre à grillage alvéolaire n’est plus chromée, mais bien rouge vif, comme sur la GTI. Elle unit des phares redessinés ayant plus d’éclat. Le vrai spectacle, toutefois, se trouve en dessous : tout le chrome a été enlevé, l’ouverture dans le parechoc est plus étroite et le becquet inférieur est plus proéminent, se divisant même en 2 parties de couleur assortie à la carrosserie. Ça donne à la voiture un air plus musclé et plus agressif. N’oublions pas les stries qui découpent le logement des phares antibrouillard : elles contrastent maintenant avec un fond assorti à la carrosserie. Les feux en soi adoptent également une nouvelle forme plus carrée.

À l’arrière, le design se veut plus sobre. Oui, le bas du parechoc imite la division du devant, mais ça amincit l’espèce de diffuseur juste en dessous. Le subtil aileron arrière intégré au coffre et les feux à DEL noircis demeurent inchangés, tandis que mon exemplaire arborait les mêmes jantes Mallory de 18 pouces (optionnelles) que l’année dernière. Celles-ci cachent partiellement de gros disques de freins et des étriers peints en rouge qui donnent l’impression d’avoir affaire à un bolide de course.

 

Intérieur
Le système d’infodivertissement MIB 2 est définitivement plus évolué que l’ancien. Par exemple, quand notre doigt s’approche de l’écran tactile, il détecte notre intention et grossit le bouton numérique pour rendre l’opération plus facile en conduisant. Que vous optiez pour l’écran de 8 pouces en option ou encore celui de base de 6,5 pouces (comme dans mon modèle d’essai), vous bénéficierez de l’intégration de votre téléphone intelligent, d’une utilisation plus intuitive qu’auparavant, d’une plus belle infographie ainsi que d’un plus grand nombre de fonctionnalités et d’applications.

Ce qui importera davantage pour plusieurs conducteurs, ce sont les petits détails, par exemple le fait d’avoir enfin remplacé le fil Apple par un USB. Les 2 fentes pour cartes SD seront appréciées elles aussi. Bien sûr, une caméra de recul est incluse de série en version GLI. Le seul problème, c’est que vous risquez de passer beaucoup de temps à zieuter tous ces gadgets de même que les touches de design sport au lieu de vous concentrer sur ce qui se passe à l’extérieur.

L’habitacle de la Volkswagen Jetta GLI 2016 est tout en noir, mais avec quelques garnitures en aluminium et des coutures rouges, notamment sur les superbes sièges en cuir dont les généreux renforts latéraux procurent beaucoup de soutien dans les virages. Qui plus est, le volant sport à base plate est lui aussi garni d’un beau cuir et, évidemment, de coutures rouges contrastantes. Il y en a sur le levier de vitesses, la poignée de frein à main et le couvercle de l’accoudoir central, par surcroît.

À certains égards, la Jetta GLI est l’une des plus belles voitures de sa catégorie, mais il y a aussi des endroits où elle ne rivalise même pas avec une Toyota Corolla, encore moins une nouvelle Honda Civic ou Hyundai Elantra (avez-vous vu l’Elantra Sport?). En effet, alors que son tableau de bord est majoritairement composé de surfaces tendres et de grande qualité, les portières n’ont que de petits accoudoirs en similicuir et des insertions de caoutchouc. Au moins, Volkswagen se reprend en habillant les montants de toit avant d’un tissu noir.

Il ne manque certainement pas d’espace pour la tête, les épaules ni les hanches aux places avant, du moins pour un passager de 5 pieds et 8 pouces comme moi. À l’arrière, j’avais environ 3 pouces de dégagement au-dessus de ma tête et au niveau des épaules, encore plus devant mes genoux et mes pieds. Dans l’ensemble, la Jetta fera l’affaire des personnes de plus gros gabarit. La banquette offre aussi un bon support lombaire et un accoudoir central repliable avec porte-gobelets, mais pas d’assises chauffantes, malheureusement.

 

Performance
La Volkswagen Jetta GLI 2016 trouve un bel équilibre entre confort et agilité. C’est une berline sport, oui, mais elle n’oublie pas sa mission de rendre service aux petites familles dans la vie de tous les jours. C’est le genre de voiture qui nous fait sentir à l’aise dans nos déplacements de la semaine, même quand la circulation est congestionnée, et qui nous fait passer du bon temps sur la route la fin de semaine. L’ergonomie est excellente, tout comme la visibilité.

En général, la convivialité des places avant et la stabilité à haute vitesse se comparent aux meilleures berlines compactes d’entrée de gamme. Lorsqu’on recherche plus d’action, la Jetta GLI sait faire preuve d’un mordant et d’une agilité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans cette catégorie de berlines, à l’exception bien sûr d’une Subaru WRX. La suspension sport l’avantage en la rapprochant du sol de 15 millimètres, étonnamment sans affecter le confort de roulement, tandis que le verrouillage électronique du différentiel transversal rehausse encore plus sa tenue de route. C’est comme un système antipatinage préventif qui se sert de l’ABS pour réduire le sous-virage de la même manière que le système antidérapage limite le survirage. Le tout fonctionne à merveille, en particulier sur les surfaces glissantes.

La Volkswagen Jetta GLI 2016 a certainement besoin d’un mordant pareil, car son moteur est assez fougueux. Il s’agit d’un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres avec injection directe qui génère 210 chevaux et 207 livres-pied de couple, dans ce dernier cas à partir de 1 700 tours/minute seulement. La boîte à double embrayage DSG à 6 rapports, que j’ai testée, se montre très douce et en même temps aussi rapide d’exécution qu’une automatique, encore plus avec les sélecteurs manuels au volant. Je n’ai toujours pas essayé la manuelle à 6 rapports, alors je ne peux vous en parler. Sachez que ces boîtes de vitesses se traduisent par une consommation d’essence moyenne de 8,3 et 8,5 L/100 km, respectivement.

Sécurité
De très bons freins à disque aux 4 roues ralentissent efficacement cette berline légère (1 432 kilos) et se fatiguent à peine après des arrêts répétés. Ils inspirent confiance quand on décide de freiner tard à l’approche d’une courbe. Advenant une collision, un système de freinage automatique interviendra pour prévenir un second impact.

Évidemment, tous les dispositifs de sécurité habituels sont au programme dans la Jetta GLI. La version Autobahn ajoute un système de surveillance des angles morts et une alerte de circulation transversale arrière, mais contrairement à la Jetta Highline avec ensemble technologique, elle n’offre pas le freinage d’urgence autonome, ce qui l’empêche de se qualifier pour une mention « Top Safety Pick+ » de l’IIHS. En revanche, elle s’est mérité une note de 5 étoiles aux tests de collisions de la NHTSA.

L’équipement en détail
En l’absence dudit ensemble technologique, la Jetta GLI doit se contenter de phares de route non automatiques, d’un régulateur de vitesse non adaptatif et d’un plus petit écran multimédia. Par contre, la version Autobahn comprend un excellent système de navigation, une chaîne audio Fender à 8 haut-parleurs qui enchante les oreilles ainsi que des phares à haute intensité qui pivotent dans les courbes. Il y a également les jantes en alliage de 18 pouces et la sellerie de cuir mentionnées précédemment, de même qu’un siège du conducteur à 6 réglages électriques et un ouvre-porte de garage.

Ça fait beaucoup d’équipement pour 36 195 $. Si vous tenez à toutes ces commodités, mais préférez une boîte manuelle, vous sauverez 1 410 $. Autre option : choisissez la Jetta GLI de base, qui se vend à partir de seulement 29 395 $.

Cette dernière comprend de série, outre les items déjà énumérés, des phares antibrouillard, des rétroviseurs latéraux chauffants avec clignotants à DEL intégrés, un accès sans clé, un bouton de démarrage, des plaques de seuil en métal, un éclairage ambiant, des essuie-glaces automatiques, des pédales sport en aluminium, un affichage numérique en couleur derrière le volant, un coffre à gants réfrigéré, un climatiseur automatique à 2 zones, un rétroviseur intérieur à assombrissement automatique, des capteurs de stationnement avant et arrière, la radio satellite, des sièges avant chauffants et enfin une banquette arrière 60/40 qui se replie pour augmenter la capacité du coffre, déjà volumineux avec ses 439 litres.

Mon verdict
La Volkswagen Jetta GLI Autobahn 2016 est vraiment une petite berline pratique et bonne à tout faire quand on en a besoin, ainsi qu’une très bonne machine d’autocross quand on en a envie. Peu de voitures conjuguent aussi bien 2 personnalités aussi différentes tout en procurant un tel degré de confort. Avec son nouveau système d’infodivertissement amélioré, on peut difficilement la prendre en défaut.

Tiré de la source suivante: https://www.auto123.com/fr/essais-routiers/volkswagen-jetta-gli-autobahn-2016/63076/

La nouvelle Volkswagen e-Golf s’en vient au Canada, c’est officiel!

ob_528fa0_volkswagen-e-golf-en-charge Der neue Volkswagen e-Golf

La Volkswagen e-Golf 100 % électrique de nouvelle génération sera commercialisée au Canada, et ce dès l’été 2017. La compagnie a annoncé la bonne nouvelle à la suite de la première mondiale de la voiture au Salon de l’auto de Los Angeles 2016.

Avec une pleine charge de sa nouvelle batterie au lithium-ion de 35 kWh (au lieu de 24 kWh comme avant), la Volkswagen e-Golf qui sera vendue chez nous possède une autonomie de plus de 200 kilomètres. En même temps, son moteur électrique génère plus de puissance et de couple que la version précédente (les chiffres officiels restent à venir), ce qui donnera de meilleures accélérations.

Côté design, la nouvelle Volkswagen e-Golf sera la première de la famille Golf à présenter des changements conceptuels à l’avant et à l’arrière, comme de nouveaux feux à DEL et des parechocs redessinés. À l’intérieur, attendez-vous à un système d’infodivertissement de nouvelle génération offrant une plus grande connectivité que jamais. Plusieurs commodités visant à combattre le temps froid seront par ailleurs incluses de série au Canada.

La première canadienne de la Volkswagen e-Golf aura lieu au Salon de l’auto de Montréal 2017 en janvier. Les détails complets de la voiture seront dévoilés à ce moment.

Article inspiré de la source: https://www.auto123.com/fr/actualites/nouvelle-volkswagen-e-golf-canada/63054/

La Volkswagen Arteon marquera un changement de design pour la marque

screen-shot-2016-11-28-at-10-53-16 275155_2018_volkswagen_arteon

Le constructeur allemand a révélé très peu de détails, mais il dévoilera une nouvelle berline intermédiaire « haut de gamme » au prochain Salon de l’auto de Genève au début du mois de mars 2017.

La voiture porterait le nom de Arteon, et se positionnera au-dessus de la Passat dans la hiérarchie de la gamme. Sans l’annoncer officiellement, elle remplacerait logiquement la Volkswagen CC qui doit prendre sa retraite au terme de l’année-modèle 2017.

L’Arteon est une berline quatre portes à hayon, de type « fastback » qui, selon les dires de Volkswagen, sera très stylisé, et présentera également le nouveau visage de la marque. Les barres horizontales de sa calandre s’étireront jusque dans les phares trois dimensionnels, alors qu’un éclairage à DEL accentuera le caractère de la voiture. Les portes de la Volkswagen Arteon n’auront pas de cadres autour de leur surface vitrée, et le hayon s’ouvrira pour découvrir une vaste aire de chargement.

Pour l’instant, le constructeur n’a pas publié de détails concernant la motorisation ou d’autres spécifications techniques, et n’a dévoilé qu’une seule esquisse de leur nouveau modèle.

Article inspiré de la source suivante: http://www.guideautoweb.com/articles/41039/la-volkswagen-arteon-marquera-un-changement-de-design-pour-la-marque/

Du changement pour la Golf en 2017

Volkswagen avait promis du changement pour sa petite Golf, et du changement, il y en aura!

Le constructeur allemand proposera un nouveau moteur à quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre sous le capot de sa voiture à hayon compacte. La Golf 2017 proposera ainsi une puissance de 148 chevaux, une réduction de 22 chevaux par rapport aux 170 que produit l’actuel moteur de 1,8 litre.

Comme le nouveau moteur est d’une plus petite cylindrée, on peut s’attendre à une meilleure consommation d’essence.

Et pour ceux qui veulent des sensations au volant, la Golf GTI proposera davantage de puissance dès 2017. Son moteur de 2,0 litres passera de 210 à 226 chevaux, et une version plus performante poussera même la mécanique à 241 chevaux.

Une nouvelle transmission

Pour envoyer cette puissance aux roues avant de la Golf, Volkswagen confirme avoir développé une nouvelle boîte automatique à double embrayage de sept rapports.

Aux dires du constructeur, cette transmission intégrera «graduellement» l’alignement de la Golf. On peut donc s’attendre à ce qui la DSG à six rapports actuellement offerte demeure au menu pour encore une année ou deux.

Une transmission manuelle demeurera évidemment proposée.

Plus de technos

Vous le voyez, les changements apportés à la Golf pour 2017 sont davantage mécaniques qu’esthétiques. Vue de l’extérieur, la compacte allemande ne change à peu près pas, mis à part de légères modifications aux phares, aux feux et aux pare-chocs. On change aussi le design des roues et on offrira désormais de nouvelles couleurs.

À l’intérieur, les changements sont plus faciles à identifier. L’écran tactile du tableau de bord sera maintenant beaucoup plus grand, pouvant atteindre un format de 9,2 pouces à haute résolution. Derrière le volant, l’affichage pourra aussi être totalement digital, une particularité qu’on peut aussi retrouver dans le nouveau VUS Atlas.

La Golf 2017 intégrera aussi plusieurs technologies d’aide à la conduite.

Inspiré de la source suivante: http://www.journaldemontreal.com/2016/11/10/du-changement-sous-le-capot-de-la-volkswagen-golf-2017

Golf restylée : c’est pour le 10 novembre !

volkswagen_golf_2012_c7572-1200-800

Volkswagen l’a annoncé : il présentera une Golf 7 restylée dans le courant du mois de novembre. Et après plusieurs semaines d’attente, la date de présentation de ce nouveau modèle est enfin connue ! C’est le jeudi 10 novembre que le constructeur dévoilera la nouvelle mouture de la plus célèbre des compactes.

Nouveaux moteurs pour la Golf 7 ?

Aucune autre nouvelle information concernant ce futur modèle n’a en revanche filtré. En attendant le jour J, il faut donc toujours se contenter des quelques rumeurs qui circulent à l’heure actuelle sur la toile et selon lesquelles la Golf 7 devrait évoluer sans se révolutionner. Un classique chez Volkswagen.

Il se dit ainsi que l’auto devrait profiter de quelques retouches sur les phares, les feux arrière et les pare-chocs. A bord, de nouveaux matériaux et un système de commande gestuelle devraient faire leur apparition. Enfin, sous les capots, cette Golf restylée devrait inaugurer de nouveaux moteurs comme un quatre cylindres 1.5 litre essence. Rendez-vous donc le 10 novembre pour en savoir plus!

Article inspiré de la source: http://news.autoplus.fr/Volkswagen/Golf/Volkswagen-Golf-Restylée-Compacte-Los-Angeles-2016-1510337.html

La Volkswagen e-Golf pourrait bien être disponible au Canada

271861_2017_volkswagen_golf 271860_2017_volkswagen_golf

Lors de la présentation du tout nouveau Volkswagen Atlas 2018, les dirigeants de Volkswagen ont dévoilé un ambitieux plan d’électrification de leur gamme, annonçant l’arrivée de 30 modèles 100% électriques d’ici 2025. En fait, on parlait au nom de la grande famille Volkswagen, ce qui inclut Audi, Porsche et les autres marques non vendues chez nous.

Nous avons interrogé Thomas Tetzlaff, responsable des communications chez Volkswagen Canada, afin d’en apprendre un peu plus sur ce plan et surtout, sur ce à quoi on peut s’attendre en matière de nouveautés. Le premier véhicule qui risque d’être commercialisé chez nous, c’est la e-Golf, la Golf électrifiée qui est déjà vendue dans certains États américains. On met beaucoup de pression du côté de Volkswagen Canada sur les dirigeants de la marque pour l’obtenir, car on sait pertinemment que le modèle pourrait s’avérer fort populaire, surtout au Québec. La nouvelle loi zéro émission du Québec pourrait également peser dans la balance et forcer la main de Volkswagen. Plusieurs l’espèrent certainement.

D’ailleurs, c’est dans le cadre du prochain Salon de l’auto de Montréal que l’annonce devrait être faite. La Volkswagen e-Golf dispose pour le moment d’environ 135 km d’autonomie (83 milles) en mode 100% électrique, mais on prétend que la prochaine génération, celle qui pourrait bien être offerte ici, disposera de plus de 200 km d’autonomie grâce à un ensemble de batteries plus performant.

Le modèle pourrait certainement convaincre plusieurs amateurs, lui qui jumelle le design traditionnel de la Golf à un plaisir de conduite inné, propre à cette voiture compacte.

Article inspiré de la source suivante:

http://www.guideautoweb.com/articles/40740/la-volkswagen-e-golf-pourrait-bien-etre-disponible-au-canada/

BUZZ: Un minibus Volkswagen comme vous n’en avez jamais vu…

Un minibus Volkswagen comme vous n’en avez jamais vu! Des performances dignent d’une super voiture. On retrouve en son centre un moteur Porsche biturbo, qui, habituellement, sert à mouvoir une Porsche 911 993… voilà le secret!